Amoureux de la nature et de l’aventure, voici les Montagnes Maudites ! Kosovo et Monténégro calling !


Franck Gaudillière
#franckplanete

Amoureux de la Nature, j’ai le plaisir de vous présenter cette région transfrontalière entre le Monténégro et le Kosovo: « Montagnes Maudites » ou un sanctuaire pour la Nature comme on aime la voir lorsqu’on part en balade, lorsqu’on part en randonnée, lorsqu’on part à l’aventure, bref, une Nature comme on aime la voir quand on en est amoureux.

Karanfili
Photo: Igor Stojović

« Montagnes maudites » mais pourquoi maudites ? L’explication relève d’un mélange de vécu et de légendes et les versions sont nombreuses, demandez aux locaux et voyez ce qu’ils vous diront à leurs propos.

Si vous partez au Kosovo et au Monténégro avec le souhait de faire du shopping ou de vous retrouver dans des complexes hôteliers luxueux, alors peut-être faudrait-il reconsidérer votre choix de destination ; non pas qu’il n’y ait pas de tels complexes ou de bâtiments à visiter, mais il semblerait que ces deux pays aient mis l’accent sur le tourisme vert, sur le tourisme de nature.

Lac de Plav vue depuis l’hôtel Komenovo Etno Selo
Photo: Franck Gaudillière

Ces beaux pays ont connu des guerres à répétition ces dernières années mais ceci appartient au passé maintenant ; le Monastère de Dečani au Kosovo a su survivre à la guerre, à l’entrée la KFOR vous donnera le pass pour accéder à ce monastère orthodoxe serbe riche d’histoire et juste magnifique de l’intérieur, un chef-d’œuvre, il est d’ailleurs inscrit sur la liste du patrimoine mondiale culturel de L’UNESCO et compte parmi les cinq plus importants lieux saints du bassin méditerranéen.

Je vous propose donc une chose : laisser vos  a priori derrière vous et venez oser les Montagnes Maudites dans ce parc naturel national entre  Kosovo et Monténégro (et l’Albanie aussi), venez sans chercher quoique se soit en particulier et garanti, vous en repartirez le cœur rempli, cette contrée charmante est parfaite pour ceux qui cherchent à passer un break loin de l’agitation des villes, loin des complexes de luxe, elle est dédiée à ceux qui cherchent une touche d’exotisme culturel en plein continent européen, et à ceux qui veulent se sentir bien et à l’aise, à nous amoureux de la Nature.

Vous êtes les invités, et la Nature l’hôte et pas l’inverse

Le respect est omniprésent et c’est tant mieux, c’est charmant et çà nous rend heureux. Quand vous tomberez sur les « Katun » (prononcez katounes – petites maisons de bois dont l’utilité est de pouvoir y passer la nuit et de restaurer) en altitude pendant un randonnée, vous penserez qu’il fait bon d’être humain et qu’il est plutôt facile de faire plaisir avec des gestes simples comme d’offrir un verre de lait naturel, ou un yaourt fait maison ou du fromages aussi fait maison aux randonneurs que vous êtes. Etre l’invité dans ces pays est une invitation au voyage, entre la dimension culinaire, humaine et culturelle vous serez transportés et portés par cette bonté exceptionnelle de ces gens. L’Eco Katun Rosi à Vusanje au Monténégro offre de petits hébergements pour couples familles ou backpackers d’avril à novembre selon l’enneigement, calme et tranquillité sont au rendez-vous.

Calme et respect

Partir de chez soi : c’est l’opportunité de quitter ce qu’on connait, d’aller à la rencontre du nouveau, et c’est l’occasion de laisser, le temps du voyage, ces problèmes derrière soi, de se recharger; le calme et la tranquillité sont ce que vous pourriez venir chercher en venant dans cette région transfrontalière loin des grandes villes et vous les trouverez.

Vue depuis l’hôtel Lake Views, Plav, emplacement camping l’été en plus
Photo: Franck Gaudillière

Mais pas seulement, vous trouverez aussi une hospitalité et une chaleur humaine digne de l’Humanité dans toute sa splendeur. Les locaux sont à l’image de cette nature environnante et calme, vous y prendrez sûrement plaisir à vous relaxer dans ce petit paradis Balkan où ni la vie ni les gens semblent faire du bruit.

Une faune, une flore, un sanctuaire de nature

Quand la Nature est respectée, elle nous offre un beau spectacle – entre plantes, fleurs et animaux sauvages ces Montagnes Maudites regorgent de trésors naturels.

Faune que l’on peut toucher du bout du doigt
Photo: Franck Gaudillière

Les montagnes çà reste des montagnes… enfin çà c’est ce que je pensais avant « d’atterrir » dans cette région entre Decan, Peja, Djakova, Junikau Kosovo et Plav, Gusinje, Rozaje au Monténégro. Le Kosovo et le Monténégro sont deux relativement petits pays qui méritent le détour et qui ne demandent qu’à être explorés et foulés par vos pieds, que se soit en montagne, au bord d’une rivière, devant une cascade ou autour du lac de Plav (rencontre de pêcheurs tous les ans l’été pour un Championnat Européen de pêche à la mouche). C’est un lac où l’eau se renouvelle tous les 4 jours.

Une route pour traverser la montagne et pour relier la partie Kosovare à la partie Monténégrine des Montagnes Maudites.

D’ici 2020 la route longue de 28 kilomètres devraient pouvoir relier le Kosovo au Monténégro en passant directement par les Montagnes Maudites. Pour le moment c’est une autre route de 120 kilomètres environ de long seulement qui nous permet de passer du Kosovo au Monténégro. Ces deux pays sont relativement montagneux, le sommet le plus haut du Kosovo étant le Gjeravica culminant à 2 656 mètres d’altitude dans le massif montagneux. Au pied de se massif, le dernier hôtel avant d’entamer l’ascension de cette chaîne de montagnes, l’hôtel et restaurant Kalaja e Decanit blotti au creux de la vallée offre un dernier relais – ravitaillement.

En rouge la zone des Montagnes Maudites entre Kosovo à droite et Monénégro à gauche

Les Pics des Balkans est un trek transfrontalier à faire de quelques jours dans les plus hauts pics de montagnes des Montagnes Maudites du Kosovo – Monténégro.

Activités pour ceux pour qui contempler ne suffit pas

Amoureux de la Nature contemplatifs ou amoureux de la Nature actifs, vous avez de quoi faire ici, entre zip line, randonnées, camping sauvage, rafting, canyoning, ski, luge, été comme hiver il y a de quoi faire.  La saison hiver, commence en septembre et dure un bon sept mois. Climat continental oblige l’été vous aurez chaud. L’été c’est aussi la saison des festivals en tous genres.

Deçan
Photo: Tadeja L. Colnar

Si vous n’êtes pas attirés par ces activités et « bains de foules », il reste un moyen de se rafraîchir en prenant de l’altitude ou en se baignant dans les cours d’eau environnants. Trouvez l’office du tourisme le plus proche (à Plav au Monténégro, à Peja, Deçan et Gjakova au Kosovo) et ils vous expliqueront où aller et comment.

Le tourisme étant encore peu développé dans ces pays, il n’est pas facile de trouver un office du tourisme dans chaque village mais demandez autour de vous à rencontrer un guide de haute montagne pour vous accompagner, en général se sont des amoureux de la nature et des enfants du pays qui savent où vous emmener et ils seront fiers de vous montrer ce que la Nature locale pour vous offrir. Le club alpin de Junik est à contacter une fois arrivée à Junik (au Kosovo, prononcer Younik) pour organiser une excursion ou randonnée.

Un jardin botanique Velemun (Plav, Monténégro) est à visiter et vous y trouverez un passionné qui reçoit de temps à autres d’autres botanistes du reste de l’Europe.

Chers Amoureux de la Nature, chers touristes et futurs touristes, à chaque fois que vous voyagez vous devenez ambassadeur de votre pays à l’étranger, laissez-vous apprécier ce que cette région sauvage à de mieux à offrir à savoir la nature, les gens et de bons souvenirs à ramener aux pays.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *